En hommage au Président Valéry Giscard d’Estaing qui vient de nous quitter, victime du Covid, nous tenons à rappeler un des grands travaux qu’il a entrepris dans le domaine culturel avec la création du Musée d’Orsay. En effet, la décision officielle de construction du musée d’Orsay fut prise en 1977, à son initiative. C’était un Président avant-gardiste qui a mené courageusement de grandes réformes sociales et qui a participé au rayonnement de la France sur la scène internationale.

Situé au coeur de Paris, le long de la Seine, face au jardin des Tuileries, le musée a pris place dans l’ancienne gare d’Orsay, un édifice construit pour l’exposition universelle de 1900. Le bâtiment est, en quelque sorte, la première “oeuvre” des collections du musée d’Orsay qui présente l’art des quelques décennies qui s’écoulent entre 1848 et 1914. De l’académisme au post-impressionnisme et aux Fauves en passant par l’impressionnisme, les Nabis ou encore le symbolisme, le musée d’Orsay présente peintures, sculptures, photographies, pastels, architecture, arts graphiques et arts décoratifs de cette période.

Au XIXe siècle, le Palais d’Orsay, édifié entre 1810 et 1838, fut destiné au Ministère des Affaires Etrangères, puis à la Cour des Comptes et au Conseil d’Etat. Pendant la Commune de 1871, le quartier entier fut incendié : durant 30 ans, les murs calcinés du Palais d’Orsay témoignèrent des horreurs de la guerre civile.

A la veille de l’exposition Universelle de 1900, l’Etat céda le terrain à la Compagnie des Chemins de fer d’Orléans qui projetait de construire à la place du Palais d’Orsay une gare terminus plus centrale. En 1897 la Compagnie consulta trois architectes : Lucien Magne, Emile Bénard et Victor Laloux. Les contraintes liées au site – élégance du quartier, voisinage des palais du Louvre et de la Légion d’Honneur imposaient aux concurrents un défi : intégrer la gare dans son élégant cadre urbain. Victor Laloux, qui venait d’achever l’Hôtel de Ville de Tours, fut choisi en 1898.

La gare et son hôtel, construits en deux ans, furent inaugurés pour l’exposition Universelle, le 14 juillet 1900. A l’extérieur, Laloux masqua les structures métalliques de la gare par une façade en pierre de style éclectique. A l’intérieur, le modernisme s’imposa : plans inclinés et monte-charges pour les bagages, ascenseurs pour les voyageurs, seize voies en sous-sol, les services d’accueil au rez-de-chaussée, la traction électrique. Le grand hall de 32 m de haut, 40 m de large et 138 m de long était précédé le long du quai d’un vestibule et d’un porche ouvert.

Après une période de fréquentation intense, la gare connaît un déclin à partir de 1939, ses quais étant devenus trop courts à cause de l’électrification progressive des lignes de chemin de fer et de l’allongement des trains. La gare fut alors utilisée successivement comme centre d’expédition de colis aux prisonniers pendant la guerre, puis comme centre d’accueil des prisonniers à la Libération.

En 1973, la Direction des musées de France envisageait déjà l’implantation dans la gare d’Orsay d’un musée où tous les arts de la seconde moitié du XIXe siècle seraient représentés. Menacée de démolition et de remplacement par un grand hôtel moderne, la gare bénéficia du renouveau d’intérêt pour le XIXe siècle et fut inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, le 8 mars 1973.

La décision officielle de construction du musée d’Orsay fut prise en conseil interministériel le 20 octobre 1977, à l’initiative du Président Valéry Giscard d’Estaing.  En 1978, le bâtiment fut classé monument historique et l’établissement public du musée d’Orsay fut créé pour diriger la construction et la mise en oeuvre du musée. Le 1er décembre 1986, le Président de la République, François Mitterrand, inaugura le nouveau musée qui ouvrait ses portes au public le 9 décembre suivant.

Depuis cette année, la fréquentation du musée d’Orsay oscille entre 2 millions et 3 millions de visiteurs par an. En 2019, il a reçu 3 651 616 visiteurs.

Le musée d’Orsay, c’est :   12 000 tonnes de structures métalliques  et   35 000 m2 de verrières et de parois vitrées.

Textes extraits du site internet du musée d’Orsay  www.musee-orsay.fr

 

Nous vous recommandons aussi les articles suivants publiés sur Amusées-vous  :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Fill out this field
Fill out this field
Please enter a valid email address.
You need to agree with the terms to proceed

Menu

VENTES FLASH

-50% sur la catégorie Beaux-arts/cadeaux
Inscrivez-vous à notre newsletter entre le 9 et le 13 janvier 2021
pour connaître la date et le code promo.