Le Sénat présente
T E R R E S   C E L T E S

Exposition photographique de Philippe Decressac, sur les Grilles du Jardin du Luxembourg Rue de Médicis – 75006 Paris.
Accès libre au public.   Jusqu’au 16 janvier 2022

« Une exposition sur les régions celtiques dépasse la simple invitation au voyage. Qu’il fascine ou intrigue, chaque paysage revêt sa part de mystère. Il inspire depuis des siècles contes et légendes, tels les créatures des lacs écossais ou les koorigans dans les forêts bretonnes.

Toutes ces histoires sont un hommage à la nature. En plus de stimuler notre imagination, les photographies de Philippe Decressac dévoilent un visage atypique de l’Europe, à la fois féérique et sauvage. La France, bien qu’elle ne revendique ses racines celtes que pour évoquer le glorieux passé des Gaulois, est intimement liée à ce patrimoine géologique millénaire.

Le français, d’ailleurs, est la langue romane qui comprend le plus grand nombre de mots celtiques, sans parler de ses nombreuses influences phonétiques. La culture celte est donc aussi nôtre. En Irlande et en Ecosse, cet héritage est encore plus vivace. Comme en Bretagne, menhirs et dolmens ont résisté au passage du temps. La beauté des paysages, conjuguée à l’histoire glorieuse d’une terre de renom, a créé une tradition de peuples accueillants aux identités fortes. L’art celte, apparu dans toute l’Europe au Ier millénaire avant J.-C, continue de faire des émules. »

(Extrait de l’éditorial de Gérard LARCHER, Président du Sénat)

L’EXPOSITION
Jusqu’aux conquêtes romaines et germaniques, les îles Britanniques ainsi qu’une grande partie de l’Europe occidentale étaient celtiques. Seules les régions situées aux extrémités nord-ouest du continent résistèrent à l’emprise romaine et préservèrent ainsi leur langue et leur culture. Elles constituent aujourd’hui les six nations celtes reconnues officiellement par la Ligue Celtique : la Bretagne, les Cornouailles, l’Écosse, l’Île de Man, l’Irlande et le Pays de Galles. « Six Pays, une seule âme » telle est la devise de la Celtie entretenue avec ferveur !

Au-delà de leur communauté linguistique et culturelle, les terres celtes ont bien d’autres similitudes. La préservation de la beauté sauvage de leur littoral battu par des vents fougueux est la plus saisissante. Les arrière-pays riches de sites archéologiques qui mêlent avec délice l’histoire et la légende en composent un autre chapitre emblématique. Les mers celtes partagent aussi des myriades d’îles et de récifs, ultimes sanctuaires pour une faune marine d’une exceptionnelle diversité. Sauvegarder ce patrimoine inestimable est une priorité assumée depuis fort longtemps par la grande majorité des habitants, auxquels il convient de rendre hommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu