Cet article marque le début d’une série consacrée aux grands noms de la photographie.

C’est vers 1890 que Pierre Loti, originaire de Rochefort, se met à la photographie. Il découvre comme beaucoup de gens, les premiers développements de la photographie, les bains révélateurs. L’image surgit sur des plaques de verre. Il faut regarder par transparence grâce à des dispositifs, on invente alors la table lumineuse et le meuble classeur. Puis viennent les plaques autochromes présentées par les Frères Lumière en 1907 permettant un rendu remarquable des couleurs et de la lumière. Cette magie suffit à Pierre Loti pour entamer un long voyage et aller à la découverte d’autres cultures, d’autres civilisations.

Il commence par la Terre Sainte en 1894, puis l’Inde (1899-1900), la Perse en 1900, suivi de la Chine, de la Corée et de la baie d’Along en Indochine. Il fera un séjour plus long en Turquie (de 1903 à 1905) avant de terminer en Egypte. Son voyage commence donc de la Terre Biblique pour s’achever dans les ruines pharaoniques. Pour son périple, Pierre Loti a sillonné des routes mythiques : la route des caravanes, la route des Indes, les routes de la soie, les déserts… Il s’est fait accompagner par des guides locaux, parfois par des agents de sécurité qui ont été mis à sa disposition par les autorités locales comme à Ispahan pour prendre en photo la place royale.

Son voyage en Inde, dont il ramène 90 vues, lui apporte de nombreux échanges sur le plan technique. Les Anglais étant bien installés, le pays était très ouvert aux étrangers. De nombreux ateliers photographiques avaient pignon sur rue : Bourne et Scheffer, à Calcutta, les allemands Wyle et Klein à Madras, et les ateliers Lala Deen Dayal à Bombay.

Il ramènera de superbes clichés de la Cité Interdite, de la porte de Séoul et de la baie d’Along dans son immuable paysage. Mais son voyage le plus marquant fut la Turquie dont il ramènera près de 200 vues. 

Dans ce gros ouvrage de 365 pages (vous allez pouvoir lire une page par jour pendant un an !), on voyage à travers le temps : Jérusalem, Damas, Chiraz, Ispahan, Bénarès, Cochin, Madurai, Pékin, Séoul, Istambul, le Caire, Louxor et la vallée des rois… des photos en noir et blanc saisissant d’émotion.

Ouvrage réalisé par Alain Quella-Villéger et Bruno Vercier, Editions Bleu Autour.

Attention, l’ouvrage pèse 3 kilos ! mais c’est un beau cadeau à offrir. Il est en vente dans notre boutique en ligne :  38 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu