Les paysages peints par les artistes américains vous attendent jusqu’au 3 janvier 2021 dans l’exposition  “L’Atelier de la nature, 1860-1910”

L’exposition est organisée avec la Terra Foundation for American Art, Chicago,, dans le cadre de Normandie Impressionniste

Premier mouvement pictural né aux États-Unis, la “Hudson River School” n’est cependant pas une école formellement constituée. Ses représentants, dont Alfred Thompson Bricher, partagent pourtant un style et des idéaux communs dans le traitement du paysage. Leurs œuvres se caractérisent par une observation minutieuse de la nature, par une profusion de détails, et par un rendu lisse et précis.
Alfred Thompson Bricher a représenté ici une vue du fleuve Hudson à West Point, dans le sud de l’état de New York. Ajouté à une ligne d’horizon très basse, le format panoramique contribue au sentiment d’immensité du paysage. Au centre du tableau, le fleuve crée un effet de profondeur et invite le spectateur à entrer dans cette vue spectaculaire. Peinte pendant la guerre de Sécession, cette œuvre se détourne de la violence des batailles et invite à une contemplation sereine, mais teintée de mélancolie.

 

“Le Bassin aux nymphéas”, de Willard Metcalf,

montre une campagne intacte et tranquille, comme se plaisent à la représenter, avec une certaine nostalgie, les premiers américains venus peindre à Giverny. (photo ci-contre).
Aujourd’hui, le sujet de cette petite toile évoque irrésistiblement le jardin de Claude Monet, mais à l’époque où Metcalf fréquente Giverny, entre 1886 et 1888, le maître impressionniste n’a pas encore acheté la parcelle de terrain où il créera son célèbre jardin d’eau.
Metcalf n’adopte pleinement l’impressionnisme que bien des années plus tard, de retour aux États-Unis, face aux paysages de la Nouvelle-Angleterre, mais son intérêt est déjà perceptible ici, dans le rendu précis de la lumière et une certaine liberté de touche.
Willard Metcalf (1858-1925), “Le Bassin aux nymphéas”, 1887. Huile sur toile, 30,8 x 38,3

De 1891 à 1902, William Merritt Chase est le principal instructeur de l’une des premières et des plus renommées écoles de peinture en plein air des Etats-Unis : la Shinnecock Hills Summer School of Art, installée à proximité de sa résidence d’été, sur l’île de Long Island. Il encourage ses élèves à peindre dans les dunes, en appliquant les couleurs directement sur la toile, sans croquis préliminaire. Lui-même se plaît à représenter sa famille dans ses activités estivales, comme ici, où elle est installée sur la plage, près de la digue protégeant l’entrée du canal de Shinnecock. Les lignes de ses constructions structurent le paysage, sous un ciel immense parsemé de quelques nuages légers. À l’horizon, quelques voiles filent sur l’eau. Au premier plan, femmes et enfants, dans leurs éclatantes tenues d’été, composent une image séduisante des loisirs en plein air de la bourgeoisie new-yorkaise.

En savoir plus sur l’exposition : https://www.mdig.fr/…/l-atelier-de-la-nature-1860-1910/
infos pratiques : https://www.mdig.fr/preparer-sa-visite/horaires-et-acces/

Vues : 51

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu
ABONNEMENT A NOTRE NEWSLETTER