La Région, qui contribue à la préservation du patrimoine toute l’année, apportera son aide aussi aux 8 gagnants de l’opération organisée avec « Le Parisien » et dartagnans.fr en octobre-novembre 2021. Découvrez ces monuments pour lesquels plus de 15.000 internautes ont voté. Et participez au financement de leur restauration si vous le souhaitez.

Plus de 15.000 internautes ont voté du 26 octobre au 7 novembre 2021 pour désigner, dans chaque département d’Île-de-France, 1 monument en péril à sauver en priorité (Soit 8 gagnants au total).

Le vote avait pour cadre l’opération « Sauvons nos monuments », organisée par le journal Le Parisien et le site de financement participatif dédié à la préservation du patrimoine culturel dartagnans.fr, avec le soutien de la Région. Opération qui se poursuit avec la possibilité pour le public, jusqu’au 31 décembre 2021, de contribuer par financement participatif sur dartagnans.fr (à partir de 5 euros) à la restauration des 8 monuments gagnants. Le fruit de ces collectes complétera les aides à la restauration de la Région, dont la mobilisation en faveur du patrimoine va croissant.

En plus d’une aide financière pour leur restauration, la Région proposera aux monuments sélectionnés non classés au titre des monuments historiques le label francilien « patrimoine d’intérêt régional ». Cette labellisation permet aux propriétaires de sites qui racontent discrètement l’histoire de l’Île-de-France (fermes, moulins, anciennes usines…) de bénéficier d’aides :
En investissement pour leur restauration,
En fonctionnement pour leur valorisation et leur ouverture aux touristes.

Voici quelques exemples de monuments sélectionnés :

Paris : L’église Notre-Dame-du-Bon-Conseil

Située dans le 18e arrondissement de Paris, l’église Notre-Dame-du-Bon-Conseil abrite un ensemble de vitraux datant des années 1930-1940 unique, qui est aujourd’hui en péril. Une restauration est à prévoir en urgence. Elle nécessite l’installation d’échafaudages et l’intervention d’un atelier de peintre verrier spécialisé, qui assurera la dépose, la restauration et la repose des vitraux.

Hauts-de-Seine (92)  : Le boudoir d’Eugénie Renique à Bagneux

La maison Massena à Bagneux (92) a été le théâtre de plusieurs épisodes illustres de l’Histoire. Une pièce en particulier est le témoin d’un usage démodé mais chargé d’un imaginaire culturel riche : le boudoir aménagé par Eugénie Renique, la célèbre compagne du maréchal d’Empire Massena, notamment fameuse pour l’avoir suivi dans ses campagnes militaires. Aucune mesure de conservation-restauration n’ayant été déclenchée, une lente dégradation s’opère. Il s’agit de protéger le clos et couvert, de restaurer les peintures et d’ouvrir le boudoir et la maison à des visites pédagogiques.

Yvelines (78)  :  L’orgue de l’église Saint-Béat à Épône

Classée au titre des monuments historiques en 1931, l’église Saint-Béat d’Epône (78) abrite depuis 1902, tout en affichant un style roman, un orgue de style néo-gothique fabriqué par Aristide Cavaillé-Coll, l’un des plus grands facteurs d’orgue du XIXe siècle. Particularité de l’instrument :  il était destiné à l’origine à l’église d’Enghien-les-Bains (95). Entièrement restauré en 2008, l’orgue doit l’être à nouveau. Le sommier, pièce centrale, a en effet été endommagé par les canicules et doit être remplacé.

Accédez à la totalité des informations sur www.iledefrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu