Juifs du Maroc 1934-1937 
Photographies de Jean Besancenot
Jusqu’au 2 mai 2021 au Musée d’art et histoire du judaïsme

Ces sublimes photographies offrent un témoignage exceptionnel sur les communautés juives rurales du Maroc, aujourd’hui disparues qui vivaient en étroite relation avec les berbères dont elles avaient adopté les costumes et les parures.

Jean Besancenot (1902-1992) fréquente l’École des arts décoratifs à Paris, entame une carrière de peintre et étudie les costumes régionaux français. À l’occasion d’un voyage d’études au Maroc, en 1934, il se met à la photographie en s’intéressant aux vêtements traditionnels. Grâce à une aide du ministère des Affaires étrangères, il y séjourne en 1935 et 1936, photographie les hommes et femmes des différentes communautés et documente avec soin leurs costumes de cérémonie.
Parallèlement à ses photographies, Besancenot filme, dessine et prend de nombreuses notes, qui l’introduisent dans le milieu, alors très actif, de l’ethnologie française. En 1937, son travail est exposé au musée de la France d’outre-mer, dans le palais de la porte Dorée inauguré en 1931 lors de l’Exposition coloniale. Il y présente des photographies, un choix de peintures, ainsi que quelques costumes et bijoux. Il collabore aussi avec le musée de l’Homme, auquel il offre cinq cent cinquante clichés documentés, ainsi que des vêtements.
En 1942, il publie Costumes et types du Maroc, un ouvrage reproduisant ses dessins rehaussés à l’aquarelle qui reste une référence essentielle sur le vêtement traditionnel marocain.
Jean Besancenot explore en particulier les régions les plus méridionales du pays, peu touchées par l’occidentalisation, où vivent, mêlées aux populations berbères, des communautés juives présentes parfois depuis l’Antiquité. Réalisées pendant la période du protectorat français, ses images reflètent une grande proximité avec ses modèles, lui permettant de mêler enjeux esthétiques et exigence scientifique. Son œuvre documente de manière irremplaçable la culture juive au Maroc, et en particulier les costumes et les parures féminines, dont le répertoire est parfois commun avec celui des femmes musulmanes.
Exposition réalisée avec le concours du musée du quai Branly – Jacques Chirac, de l’Institut du monde arabe et du musée berbère, fondation Majorelle, Marrakech

Installé dans un hôtel particulier du XVIIème siècle, le musée d’art et d’histoire du judaïsme présente une collection sur le judaïsme en Europe et autour de la Méditerranée, de l’Antiquité à nos jours. Transformé en mairie à la Révolution, puis divisé en ateliers et logements, l’hôtel de Saint-Aignan abritait avant son acquisition par la Ville de Paris en 1962, de nombreuses familles juives originaires d’Europe centrale et orientale : tailleurs, fourreurs, chapeliers, casquettiers…

Entrée gratuite pour cette exposition.

 

Infos pratiques :
Ouvert du mardi au vendredi de 11h à 18h, samedi et dimanche de 10h à 18h
Rue du Temple, Paris 3ème. Métro : Hôtel de Ville.
www.mahj.org

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Fill out this field
Fill out this field
Please enter a valid email address.
You need to agree with the terms to proceed

Menu

VENTES FLASH

-50% sur la catégorie Beaux-arts/cadeaux
Inscrivez-vous à notre newsletter entre le 9 et le 13 janvier 2021
pour connaître la date et le code promo.