Installé aux Invalides, des deux côtés de la Cour d’Honneur, le musée de l’Armée nous fait découvrir les trésors de ses archives, du Moyen-Age jusqu’à la Seconde guerre mondiale.
Des kilomètres de couloirs étroits équipés de part et d’autre de vitrines où sont alignés comme des bijoux, des sabres et des fusils. Très intéressant de les voir de près, de voir les détails car ça n’était pas des productions de masse, chaque objet est unique.
Je me suis attardée dans le Moyen-Age car je trouve que vêtus des armures de cette époque, les guerriers ressemblaient plutôt à des robots ! (voir photos page Musées/monuments). Je n’imaginais pas que les épées faisaient parfois près d’1  mètre ! Pour porter ces armures et ces épées, il fallait être bougrement costauds.  J’étais tout de même loin de m’imaginer que des épées ou des fusils pouvaient faire un mètre voire un mètre et demi de long ! des épées comme ça c’est pour faire de l’embrochage car d’un coup, vous pouviez embrochez quatre à cinq ennemis ! Comme arme ou simple objet de distanciation, efficacité garantie.
Les salles consacrées aux deux guerres mondiales sont aussi riches d’objets et de documents, y compris des archives audio-visuels de l’époque ou reconstitués. On découvre les atrocités de l’époque 40-45 avec la voix rassurante du Général de Gaulle en back-ground.
Les salles Napoléon reflètent une toute autre atmosphère. La royauté est présente avec une rétrospective qui remonte à Louis XIV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu